Boulettes de panais au manioc et abricots secs, sauce tomate au fenouil, semoule de chou-fleur

2 portions 

Boulettes :

  • un panais
  • 4 cs de farine de manioc
  • 1 cs de fécule (de pomme de terre, crème de riz, …) ou de psyllium
  • 5cl d’eau
  • sel et poivre
  • une poignée d’amandes
  • 4 abricots secs
  • des herbes aromatiques (ciboulette, persil, coriandre…) fraîche ou séchées

La sauce tomate :

  • 1 cc de graines fenouil
  • 3 champignons
  • 1 oignon
  • des tomates (en conserve, en coulis ou fraîches)

La semoule de chou-fleur

  • une tête de chou fleur (on peut aussi utiliser un panais cru à la place)
  • du persil
  • une poignée d’amandes
  • des olives
  • le jus d’un demi citron
  • une cs d’huile d’olive
  • 1 cc de tamari
  • sel et poivre
  • curcuma et paprika

Préparation des boulettes :

Préchauffer le four à 180°. Si vous avez du psyllium, mélangez la cuillère à soupe avec 10cl d’eau et laisser gonfler. Pendant ce temps, râper le panais ou le réduire en semoule à l’aide d’un robot. Hacher les amandes en morceaux grossiers, couper les abricots secs en petits morceaux et ciseler les herbes si vous utilisez des herbes fraîches. Ajouter au panais avec du sel et du poivre, la farine de manioc et la fécule. Mélanger de façon homogène avant d’ajouter l’eau et « l’oeuf » de psyllium. Ajouter l’eau de manière progressive afin d’ajuster la quantité et ne pas se retrouver avec une pâte trop humide ou trop sèche : elle ne doit pas coller aux doigts, tout en étant bien homogène. Former des petites boulettes (taille d’une noix) et disposer sur une plaque recouverte de papier cuisson. Enfourner 20 minutes en retournant à mi-cuisson. Il est tout à fait possible de cuire les boulettes à la poêle dans de l’huile d’olive, à feu moyen-vif, à couvert dans un premier temps, puis à découvert, en remuant bien régulièrement.

Pendant que les boulettes cuisent, préparer la sauce tomate : faire revenir l’oignon avec les graines de fenouil dans un peu d’huile pendant quelques minutes. Ajouter ensuite les champignons coupés en demi-rondelles, les faire revenir un petit peu et ajouter la sauce tomate / le coulis / les tomates fraîches et laisser mijoter à couvert. Pour un repas plus protéiné, rajouter des pois-chiches dans cette sauce tomate, ou remplacer par de la purée de pois-cassés : ce qui est bon, c’est le contraste de texture entre la purée ou sauce et les boulettes, et de température entre la purée et le taboulé.

Préparer ensuite le taboulé de chou fleur : dans une poêle à sec, faire torréfier les amandes hachées grossièrement. Râper le chou-fleur / panais ou réduire en semoule à l’aide d’un robot. Retirer les amandes du feu lorsqu’elles commencent à devenir odorantes et mélanger tous les ingrédients.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.